Nouvelles

RMG – « Ton visage Seigneur je cherche »... Sur les traces de Don Bosco

lire plus

Chili – Quelques succès de l’éducation salésienne : des élèves Médaillés d’Or à « WorldSkills Chile 2020 »

lire plus

Thaïlande – « Marcher ensemble pour promouvoir la paix. » Une initiative de fraternité et de dialogue interreligieux

lire plus

Nigéria - Une prière pour la paix pour un Pays en ébullition


26 octobre 2020 23:00 | Por admin
Nigéria - Une prière pour la paix pour un Pays en ébullition

(ANS – Iju-Ishaga) – À la suite des protestations contre la brutalité de la police, les jeunes du Centre de Jeunesse « Don Bosco » à Iju, près de la mégalopole de Lagos – la plus grande ville du continent, avec plus de 20 des millions de personnes – se sont rassemblés pour un moment de prière pour invoquer de Dieu les dons de paix, de justice et de réconciliation, et pour exprimer leur solidarité avec les victimes de Lekki, une sortie d’autoroute près de Lagos où dans la nuit du 20 et le 21 octobre, plusieurs jeunes impliqués dans des manifestations contre la police ont été tués.

« Si nous voulons voir ce grand Nigéria dont nous rêvons tous, nous, les Salésiens, nous devons faire plus pour sensibiliser et éduquer nos jeunes de manière critique, et pour qu’ils s’engagent activement et positivement dans la politique, » a déclaré le P. Ekugbah Chikezie, SDB du Nigéria, qui a participé au moment de prière et de solidarité.

Selon ce que l’Agence Fides a rapporté, la raison des derniers événements et manifestations sanglants est à rechercher dans l’assassinat extrajudiciaire d’un jeune Nigérian par la « Special Anti-Robbery Squad » (SRAS), filmé en vidéo et qui, déjà début octobre, est devenu viral sur les réseaux sociaux au Nigéria. L’unité de police du SRAS, en raison des abus de la loi constatés à plusieurs reprises, était déjà particulièrement indigeste pour une grande partie de la population.

Ainsi, les manifestants qui utilisaient #EndSARS comme hashtag sur les réseaux sociaux sont descendus dans la rue, exigeant que l’unité spéciale soit dissoute et la police profondément réformée ; une procédure judiciaire pour les agents responsables du meurtre de Nigérians non armés et une indemnisation pour les familles des victimes.

Mais les revendications des manifestants se sont rapidement étendues à une large critique de la corruption, de l’incompétence et de l’impunité du gouvernement alors que les violations des droits humains et le malaise économique se poursuivent au Nigéria.

Après des jours de protestations, le gouvernement a décidé de dissoudre le SRAS, mais le 13 octobre, le chef de la police au Nigéria a annoncé la formation d’une nouvelle unité de police, le « Special Weapons and Tactics » (SWAT), qui devrait effectuer les tâches qui avaient été confiées au SRAS dissous. Selon beaucoup, cependant, il ne s’agit que d’un changement de nom de l’ancienne unité, les manifestations se poursuivent toujours et dans de nombreux États de la fédération nigérienne un couvre-feu a été imposé.

Après l’Angélus du dimanche 25 octobre, le Pape François a également exprimé son inquiétude face à la situation au Nigéria. « Je suis les nouvelles venant du Nigéria avec une préoccupation particulière – a déclaré le Pape -. Prions le Seigneur pour que toutes les formes de violence soient toujours évitées dans la recherche constante de l’harmonie sociale à travers la promotion de la justice et du bien commun. »

{gallery}Preghiera per la pace in Nigeria{/gallery}