Nouvelles

RMG – "Energy Forever". Les institutions salésiennes publient leur Déclaration finale

lire plus

Inde – Collaboration entre producteurs de thé et Salésiens pour prévenir la traite des filles

lire plus

Italie – Le XXIIIe cours de formation en Pastorale Missionnaire se termine

lire plus

Espagne – Les organisations salésiennes présentent leurs initiatives pour prendre soin de la planète


28 novembre 2019 23:00 | Por admin
Espagne – Les organisations salésiennes présentent leurs initiatives pour prendre soin de la planète

(ANS – Madrid) – Hier, 28 novembre, les organisations des Salésiens et des Filles de Marie Auxiliatrice d’Espagne ont présenté, lors d’une conférence de presse tenue à Madrid, leur engagement pour le soin de la planète. Dans la perspective de la « COP25 » (25ème Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique) et de la 15ème Conférence des Jeunes, toutes deux prévues à Madrid ces jours-ci, les organisations salésiennes en Espagne ont montré leur travail avec les jeunes pour lutter contre le changement climatique, à travers la campagne « Ponte en verde por el futuro de los jóvenes » (Mettez vous au vert pour l’avenir des jeunes).

La « Don Bosco Green Alliance » (DBGA), le réseau international salésien qui encourage les jeunes à contribuer par des gestes concrets et des réflexions aux politiques environnementales mondiales, a également été présentée.

« En son temps, Don Bosco était déterminé à répondre aux besoins des jeunes de son temps. Aujourd’hui, nous voulons répondre aux urgences et aux besoins des jeunes du 21ème siècle, c’est pourquoi il est nécessaire de s’occuper de la maison commune », a dit le P. Koldo Gutiérrez, Directeur du Centre National Salésien de Pastorale des Jeunes, au début de son intervention à la conférence de presse.

Almudena Rodríguez, jeune participante à la 15e Conférence des jeunes (COY15), qui se déroule d’aujourd’hui au dimanche 1er décembre, et Salvi Macías, jeune participante à COP25, qui se déroule du 2 au 13 décembre, ont également parlé.

Les trois orateurs, dans leurs interventions, ont souligné :

Koldo Gutiérrez :

Cette campagne consistera en une série d’actions dans nos écoles, centres de jeunesse et plateformes sociales. Nous voulons que les enfants et les jeunes dans nos foyers organisent des marches climatiques. Nous aurons également plusieurs actions sur les réseaux sociaux qui peuvent être surveillées avec le hashtag #PorElFuturoDeLaJuventud.

Aujourd’hui, il est très important de souligner des mots tels que guérir, protéger, garder, préserver, sauvegarder. Nous avons un engagement envers la Création. Pour s’engager dans le soin de la maison commune, le dialogue est très important et nous sommes convaincus que l’écologie est un défi culturel, pédagogique et spirituel. Notre proposition se fonde sur ces aspects.

Almudena Rodríguez :

Nous voulons être l’un des principaux acteurs dans la recherche de solutions aux problèmes et injustices causés par la crise climatique. Nous ne devons pas perdre de vue le fait que l’impact de cette crise se fait surtout sentir sur les plus pauvres. Et n’oublions pas que plus de 1 550 militants ont été tués dans 50 Pays différents au cours des 15 dernières années pour avoir protégé et pris soin des ressources naturelles de leurs milieux de vie, en particulier les territoires à haute valeur naturelle et biologique appartenant aux communautés autochtones.

Salvi Macías :

La jeunesse salésienne, qui fait partie de la DBGA, s’engage concrètement selon trois lignes directrices :

  • Lutter contre la pollution de l’air, de l’eau et du sol :
  • Réduire le réchauffement climatique en adoptant une consommation plus responsable et efficace.
  • Éliminer le plastique jetable.

Nous ne pouvons plus retarder l’action climatique. Il est temps d’agir.